Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > Les ateliers du p’Tit véLo > "Nous ne pouvons pas pousser les murs !" - semaine TEST de permanences (...)

"Nous ne pouvons pas pousser les murs !" - semaine TEST de permanences limitées à l’atelier rue de Londres

Uniquement 3 adhérents par bénévole-mécanicien présent – du lundi 22 au samedi 27 octobre

JPEG - 288.5 ko

Vous l’avez remarqué, au fil des années, les ateliers du p’Tit véLo sont victimes de leur succès. Il devient difficile de bien bricoler, de trouver ses outils, d’avoir une place où poser son vélo, d’être suffisamment accompagné, … il devient aussi compliqué pour les bénévoles de répondre correctement à toutes les demandes. Tant de constats qui nous éloignent de nos valeurs.

Du 22 au 27 octobre 2012, nous vous proposons une semaine test où nous limiterons le nombre de personnes dans l’atelier rue de Londres. Pas de crainte, en étant mieux encadré, nous espérons que les conditions de travail seront plus agréables pour tous et que chacun trouvera une place dans l’atelier dans un délai raisonnable.
A votre arrivée, soit une place est libre dans l’atelier et vous vous installez (le nombre de places dépend du nombre de bénévoles-mécaniciens présents), soit vous vous inscrivez sur la liste d’attente. Il est sous entendu que personne ne travaillera sur le trottoir.
Pour patienter, pas de temps perdu : nous vous proposerons lecture, discussions et breuvages.

Nous aimerions volontiers pouvoir accompagner tous les cyclistes de Grenoble vers la Vélonomie (l’autonomie dans la connaissance, l’entretien et la réparation de son vélo) mais l’association uN p’Tit véLo dAnS La Tête arrive à saturation : nos locaux sont trop petits ! Il nous semble pertinent et urgent de multiplier les ateliers dans les quartiers de l’agglomération, afin que chacun puisse être accueilli et conseillé comme il se doit (le p’Tit véLo et le réseau des ateliers vélos participatifs et solidaires, L’Heureux Cyclage peuvent vous aider à créer ces nouveaux ateliers !).

Dans un premier temps, nous vous proposons de lire et signer la pétition en ligne ou de lire le tract à télécharger ici.

Bilan de la semaine test

Les premiers retours :
- l’accueil : un poste éprouvant mais super sympa, ça donne l’occasion aux adhérents de s’attarder un peu sur les affiches, les revues, on discute largement de tout et de rien, du p’Tit véLo et de la vie, des perms limitées, etc. En plus ça permet de bloquer les gens à l’entrée, qu’ils arrêtent de se croire chez eux et qu’on vérifie
les cartes d’adhérent.
- gestion des adhérents : il faut être un brin physionomiste et un ch’touille à cheval sur les règles. Personne ne rentre, même pour prendre une pièce pour une crevaison et repartir. Le plus simple pour expliquer cela c’est que même si quelqu’un est autonome, il utilise des outils dont les autres ont besoin, que si quelqu’un a juste besoin de chercher une pièce, il utilise vite 2m2 et ca fait chier, etc. 3adh pour 1 bénévole, c’est 3adh pour 1 !
- l’atelier : on s’est vite rendu compte qu’à 20 personnes l’atelier n’est pas praticable (15 adh + 5 bénévoles). À 16 personnes, ça semble nickel.. Ce qui veut dire que si on gère suivant le ratio 3 adhérents pour 1 bénévole, ça fait que l’atelier de Londres ne peut accepter que 12 personnes travaillant sur leur vélo (+ les bénévoles). Une nouvelle règle à essayer ?
- finances : les bénévoles comme les adhérents adorent qu’on leur paye un coup à boire. Frais pour l’asso : 15€ environ pour cette semaine (pour du thé et des sirops).
- point de vue d’adhérents : ils comprennent tous pourquoi on fait ça. Les plus mécontents sont ceux qui s’estiment autonomes, par exemple ceux qui voudraient juste prendre une pièce dans l’atelier et travailler chez eux. En à peine 2 jours, pour certains adhérents c’est déjà ancré dans leur tête, et ça veut dire qu’on pourrait facilement le généraliser. Si on souhaite le faire dans des périodes chaudes types printemps ou rentrée, il faut néanmoins commencer assez tôt pour habituer les gens à ce fonctionnement.
- rapport Londres / campus : les perms ne semblent pas plus chargées au campus en ce moment que d’habitude, en tout cas, ce ne sont pas des gens de Londres qui vont au campus.

Quelques statistiques

DateNombre de personnes ayant travaillé pendant la perm Nombre de personnes étant reparti en apprenant que c’est des perms limitéesNombre de personnes qui se sont inscrits sur la liste d’attente (et qui ont finalement accédé à l’atelier)Nombre de vélos prêt-à-rouler vendusNombre de bénévoles et salariés les 2 premières heuresNombre de bénévoles et salariés les 2 dernières heures
Lundi 22 octobre 31 7 22 4 9/10 7/8
Mardi 23 octobre 29 6 20 5 8 8
Jeudi 25 octobre 29 4 12 5 7  7
Vendredi 26 octobre 12  ??  ?? 1 5 -

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0